St-Gelais Montminy + Associés / Architectes

St-Gelais Montminy + Associés / Architectes

Morrin Centre

Le Morrin Centre constitue un lieu marquant qui témoigne de l'histoire de Québec depuis l'époque de la colonie française et qui participe, de manière singulière et significative, à l'environnement bâti de l'arrondissement historique. À l'époque de la Nouvelle-France, la Redoute Royale (1712-1808) occupe le site du Morrin Centre. La Redoute est partie prenante du premier système défensif de la ville. Utilisée d'abord comme caserne militaire, elle servira aussi de lieu d'incarcération pour les prisonniers de guerre.

Le bâtiment néo-classique actuel est érigé entre 1808 et 1813 pour accueillir la prison commune de Québec. Cette prison deviendra rapidement surpeuplée et les prisonniers sont finalement transférés vers une nouvelle prison, sur les Plaines d'Abraham, en 1867. Le Morrin College (1862-1902) est la première institution d'enseignement supérieur de langue anglaise à Québec et elle emménage dans l'ancienne prison commune suite à sa conversion en 1868. Un manque de fonds et d'étudiants a toutefois obligé le Collège à fermer ses portes, au tournant du XXe siècle.

Fondée par Lord Dalhousie en 1824, la Literary and Historical Society of Quebec est la première société savante au Canada. Après avoir été relocalisée plusieurs fois et avoir essuyé deux incendies, la Société s'installe alors dans l'aile nord du Morrin College en 1868. La Literary and Historical Society of Quebec sera, ainsi, impliquée activement dans la fondation des Archives Nationales du Canada. Les activités de la Société se sont graduellement centrées sur les services de sa bibliothèque de prêt, offrant une collection unique de livres en anglais dans une ville majoritairement francophone. Récemment, la Société a redéfini sa mission et est maintenant le principal promoteur et la force agissante derrière un projet de centre culturel, le Morrin Centre.

Source : http://www.morrin.org/pages/site.php

Description du mandat

Le projet, qui compte deux phases, consiste, dans un premier temps, à proposer un concept d'intervention pour réaliser la mise aux normes de l'édifice et intégrer au bâtiment de nouveaux systèmes électromécaniques, incluant un système de protection par gicleurs. Tandis que la seconde phase visait la restauration complète des intérieurs, à l'intégration de nouveaux aménagements visant à permettre la mise en opération d'un centre d'accueil et d'interprétation, la remise en service de la bibliothèque qui occupe les lieux depuis 1888, et l'intégration d'un ascenseur dans le corps d'avancée.

Client

Budget
4,2 M$

Année
2005-2010

Lieu
Vieux-Québec